Joël Jancovic

Histoire d'une greffe du foie

http://www.jancovic.com

 
Joel Jancovic
Menu principal
Nouvelles
Archives
simplement flux stylo morts exemple rendez medical peau virale route recevoir peine pitaux système serait cb5300 analyses sites continuer research




 

Procédure de règlement amiable Suggérer par mail
16-10-2008
Une grande nouveaute pour nous, les victimes de contamination a l'hepatite c par transfusion. Le projet de loi de Financement de la sécurité sociale pour 2009, propose de faciliter le règlement amiable de ces litiges. Ce qui veut dire que nous pourrons traiter a l'amiable au lieu d'engager des procedures judiciaires longues et couteuses. Il est prévu que l'accès à ce nouveau dispositif de règlement amiable est ouvert aux victimes ayant déjà intenté une action en justice contre l'EFS.

Extrait du PROJET DE LOI (article 47) de financement de la sécurité sociale pour 2009.


I. - Le chapitre Ier du titre II du livre II de la première partie du code de la santé publique est complété par un article L. 1221-14 ainsi rédigé :

« Art. L. 1221-14. - Les victimes de préjudices résultant de la contamination par le virus de l’hépatite C causée par une transfusion de produits sanguins ou une injection de médicaments dérivés du sang réalisée sur les territoires auxquels s’applique le présent chapitre sont indemnisées par l’office entionné à l’article L. 1142-22 selon la procédure prévue à la seconde phrase du troisième alinéa de l’article L. 3122-1, aux deuxième, troisième et cinquième alinéas de l’article L. 3122-2, au premier alinéa de l’article L. 3122-3 et à l’article L.3122-4.

« Dans leur demande d'indemnisation, les victimes ou leurs ayants droit justifient de l'atteinte par le virus de l’hépatite C et des transfusions de produits sanguins ou des injections de médicaments dérivés du sang. L'office recherche les circonstances de la contamination, notamment dans les conditions prévues à l’article 102 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002.

« L'offre d’indemnisation visant à la réparation intégrale des préjudices subis du fait de la contamination est faite à la victime dans les conditions fixées aux deuxième, troisième et cinquième alinéas de l’article L. 1142-17.

« La victime dispose du droit d’action en justice contre l’office si sa demande d’indemnisation a été rejetée, si aucune offre ne lui a été présentée dans un délai de six mois à compter du jour où l’office reçoit la justification complète des préjudices ou si elle juge cette offre insuffisante.

« La transaction à caractère définitif ou la décision juridictionnelle rendue sur l'action en justice prévue au précédent alinéa vaut désistement de toute action juridictionnelle en cours et rend irrecevable toute autre action juridictionnelle visant à la réparation des mêmes préjudices.

« L'action subrogatoire prévue à l’article L. 3122-4 ne peut être exercée par l’office si l’établissement detransfusion sanguine n’est pas assuré, si sa couverture d’assurance est épuisée ou encore dans le cas où le délai de validité de sa couverture est expiré, sauf si la contamination trouve son origine dans une violation ou un manquement mentionnés à l’article L. 1223-5.

« Les modalités d'application du présent article sont fixées par décret en Conseil d'Etat. »
 

commentaires


Page 1 de 0 ( 0 commentaires )
©2006 MosCom

Vous n'êtes apparemment pas autorisés à transmettre un commentaire. Veuillez vous connecter.